« El Niño » n’a pas que le désavantage de ramener des algues sur les plages mais permet aussi le développement de milliers de fleurs dans le désert le plus aride du monde, le désert d’Atacama !

El Nino est un courant marin chaud entre l’Équateur et le Pérou. Il provoque d’importants changements climatiques. D’une  durée moyenne  de 18 mois, les climatologues n’ont pas encore réussis à expliquée le phénomène. Observé à travers le monde par plusieurs instituts, Une mission d’étude du phénomène lancé par La NASA s’est achevée en 2006. Sur les immenses pentes désertiques du désert des couleurs incroyable on fait leur apparition, rouges, violettes, blanches… inondent ce lieu habituellement sec et désertique où vivent quelques flamants roses. Un phénomène se produisant tous les quatre ou cinq ans mais qui a atteind cette année une densité incroyable jamais observée depuis plusieurs décennies. Une année particulière suite aux fortes pluies ces mois derniers au nord du Chili. Raul Cespedes, muséologue et universitaire à l’université d’Atacama explique que la grande quantité d’eau tombée sur le désert d’Atacama a permis d’observer peut-être l’épisode le plus spectaculaire de ces 40 ou 50 dernières années.

Désert Atacama
Merci à mademoiselle-voyage pour cette superbe image – © Latinexperience

D’une beauté somptueuse, c’est le moment de  partir en voyage au Chili pour un circuit d’exception vers le désert d’Atacama

Mike
Créateur Latinexperience

Laissez-nous un commentaire

Un commentaire à “Le désert d’Atacama en fleurs

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.