APN : Petits conseils pour protéger votre appareil photo pendant votre voyage !

 

Attention aux chocs, à la poussière et à l’eau

Vous partez au bout du monde, prêt à shooter à tout va,  alors quelques conseils précieux pour préserver votre APN pendant votre voyage.

Reflex

Le transport de votre APN en avion, train, bus, bateau etc…

Première chose évidente, le sac photographique dédié. Que ce soit un sac à dos, ou autre, vous avez l’embarras du choix. Plusieurs marques proposent d’excellents sacs renforcés. Cela peut paraître évident mais pendant un voyage, fatigue, stress, petit footing improvisé pour ne pas manquer son vol peuvent rapidement provoquer  un choc malencontreux.

Sac-APN-1Si vous prenez l’avion, voyagez toujours, mais alors TOUJOURS (en gras et en majuscules) avec votre matériel de photos en cabine ! Il ne vous viendrait pas à l’idée de voyager en soute, alors c’est pareil avec votre matériel. Allez, on vous l’accorde, seul le pied photographique ne sera  pas accepté en cabine. Il serait vraiment dommage d’arriver sur votre lieu de vacances avec du matériel inutilisable suite à une manutention peu précautionneuse en soute.

D’une manière générale, voyagez léger, avec le minimum de matériel nécessaire. Idéalement, un boîtier et, au plus, trois objectifs ( pour ma part, un petit 50MN, un 18/105 polyvalent et un zoom pour ne pas rater le jaguar lors de votre voyage au Brésil  ). A vous d’ adapter au cas par cas selon le type de photos que vous affectionnez. Vous pouvez laisser à l’hôtel  une partie du matériel selon la sortie du jour, plus pratique et c’est tout de même des vacances. Cela a pour avantage aussi de ne pas attirer un peu trop l’attention sur vous.

Enfin, si pour vous un sac complet est trop pour votre petit appareil , l’insert séparé est alors la solution pour se glisser dans la majorité des sacs lambda tout en permettant une protection suffisante. Quoi qui l’en soit, surtout pas en soute !

l’Entretien : boîtier, objectifs et capteur

Un appareil photographique marche toujours mieux et est toujours plus agréable à utiliser quand il est propre. Dans votre kit de nettoyage donc :

  • une peau de chamois
  • un chiffon microfibre
  • une bombe à air sec.

La peau de chamois pour enlever les traces de gras (traces de doigts…). Pas besoin de produit additionnel.

Le chiffon microfibre pour le nettoyage de l’écran, le viseur, la lentille de votre objectif et les filtres. Vous pouvez, s’il est propre, utiliser le chiffon de vos lunettes.

La bombe à air sec peut être achetée sur place, dans un magasin photo ou en boutique informatique. Utilisez-la par petites impulsions, pour éviter de propulser de l’air froid.

Pour le capteur, évitez la poire soufflante qui aspire les poussières pour les recracher sur le capteur. D’une manière générale, pour un nettoyage plus complet, confiez cette mission à un atelier.

Les APN n’aiment ni le froid ni la pluie

À moins que vous ne possédiez un compact baroudeur et/ou un hybride/reflex tropicalisé, votre APN n’appréciera pas du tout. Rassurez-vous : même non tropicalisés, la plupart des APN avec une utilisation de bon sens résistera tout de même.

Si vous n’avez pas comme moi un sac dédié avec son petit Kway, vous pouvez opter pour un sachet hermétique et étanche. Attention : pas question d’utiliser ce même sachet  si celui-ci a pris l’eau, car la condensation à l’intérieur aura le dernier mot sur votre APN.

Sac-APN

Après la pluie, ne glissez pas tout de suite votre APN humide dans votre sac pour éviter la condensation et la corrosion qui pourraient se développer. Laissez-le respirer naturellement sans sèche-cheveux dont l’air chaud pourrait causer un choc thermique.

De manière générale évitez les chocs thermiques, laissez ce dernier s’acclimater en rentrant à l’hôtel si les températures sont très différentes. Et vice versa…

Sécurisez votre matériel photographique en voyage

Si votre chambre d’hôtel ou autre dispose d’un coffre-fort, utilisez-le.

À l’extérieur, ne soyez pas paranoïaque, soyez prudent, toujours du bon sens, fondez vous dans la masse autant que possible, toujours la dragonne autour de votre poignet. Un bon tuyau discrétion: remplacer la courroie signalant la marque et le modèle de votre APN. Même au fin fond du bout du monde, les personnes savent qu’un Canon EOS 5D Mark III ou un Nikon D810 coûtent un certain prix.

Protégez vos cartes SD

Le principe de précaution de base est celui de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier.

Sauvegardez tous les deux jours vos images sur un support externe comme un disque dur ou mieux encore utilisez une connexion wifi à l’hôtel pour envoyer toutes ces belles images de votre voyage en Amérique du Sud sur votre cloud.

Sur les cartes SD, vous avez un système de verrouillage, rendant impossible écriture, ou formatage accidentel.

Carte SD

 

Mike
Créateur Latinexperience

Laissez-nous un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.